Imprimer

5 lauréats pour l’appel à projets sur l’accessibilité aux soins

A+
A-

Le Conseil d’administration de la Fondation Malakoff Médéric Handicap a retenu 5 projets parmi les
268 reçus entre le 1er juin et le 31 juillet 2015, émanant de nombreux acteurs de la santé et du handicap (laboratoires de recherche, universités, établissements et associations du monde médico-social). Cette forte participation témoigne de l’importance et de l’actualité du sujet.

Ces 5 projets se partageront une dotation de 265 952 euros.

L’accès aux soins : un sujet important et d’actualité

De fait, les personnes handicapées ne bénéficient pas des soins dont elles ont besoin, et les causes en sont assez bien identifiées. Notamment : l’éloignement des lieux de soins ou les difficultés de transport, la mauvaise accessibilité des locaux, la préparation et la formation insuffisantes des professionnels de santé, des outils de suivi inadaptés, des moyens financiers limités…

Ces difficultés conduisent les personnes handicapées à devoir renoncer aux soins.

Les actions menées dans ce domaine étant insuffisantes et/ou trop peu connues, l’appel à projets de la Fondation Malakoff Médéric Handicap avait pour objectif d’identifier, de mettre en lumière et d’accompagner des actions exemplaires.

5 projets retenus pour leur exemplarité

Ils viennent de Valenciennes, de Bourgogne, de la région Rhône-Alpes, de Paris, de la région PACA
et ils ont tous en commun – outre le fait d’avoir répondu à des critères de sélection très précis – d’être novateurs, exemplaires et duplicables pour l’accès aux soins des personnes en situation de handicap.
Et tous les lauréats se portent garants d’un déploiement national à travers leurs réseaux.

  • logo_SARA-Fondation-Malakoff-Mederic-Handicap« Carnet de santé » électronique, proposé par l’association Sésame Autisme Rhône-Alpes (SARA), a pour objectif l’adaptation d’un logiciel de gestion de données médicales aux problématiques de l’autisme (réduction des risques médicamenteux, troubles du comportement…). Ce logiciel, validé par l’ARS Rhône-Alpes, facilite le parcours de soins et l’information des professionnels de santé.
  • Nutrition Handicap dans la Nièvre, porté par l’Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé (IREPS) de Bourgogne, est destiné à prévenir le diabète, le surpoids ou l’obésité des personnes handicapées en établissement, par des programmes d’éducation et par la formation en e-learning des professionnels du secteur médico-social. Il cible tous les établissements du département ce qui représente plus de 900 résidents concernés.
  • logo_APEI-Fondation-Malakoff-Mederic-HandicapTéléhandi de l’APEI du Valenciennois (Association de parents gestionnaire de 23 établissements et services médico-sociaux) pour son projet de création d’un dispositif mobile de télémédecine pour les personnes handicapées accompagnées dans tous les établissements et services médico-sociaux de l’association. Ce programme est relié au CHU de Valenciennes.
  • Consultation de gynécologie pour les femmes handicapées de l’Institut Mutualiste Montsouris (IMM) à Paris, pour son projet de développement et de transfert des compétences. Cette consultation, unique en France, répond aux forts besoins et attentes spécifiques des femmes handicapées en matière de soins gynécologiques.
  • logo_LENVAL-Fondation-Malakoff-Mederic-HandicapCLEAS (Compagnon Logiciel d’Accompagnement Aux Soins) de la Fondation Lenval à Nice et du Centre Ressource Autisme (CRA) en région PACA pour leur projet d’accompagnement aux soins des personnes et notamment des enfants avec autisme/TED (troubles envahissants du développement). CLEAS est un logiciel sur tablette. Il permet de préparer la consultation en amont, par l’amélioration de la communication avec le futur patient, la préparation des gestes de l’exploration somatique et l’évaluation des progrès.

Zoom sur les nouvelles technologies

L’analyse des réponses à l’appel à projets fait ressortir un grand nombre de projets (15 % de l’échantillon de 130 réponses) s’appuyant ou reposant sur le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Les NTIC sont largement utilisées pour faciliter le recueil d’information et leurs diffusions auprès des professionnels de santé (par exemple : conception d’outils de coordination et de suivi), mais aussi pour permettre aux personnes en situation de handicap d’être davantage acteurs de leur santé.

Plusieurs projets proposaient également des approches innovantes pour rendre l’information médicale plus accessible aux personnes en situation de handicap : jeu, art-thérapie, environnement, bien-être…).

 

Pour en savoir plus sur l’appel à projets découvrez la synthèse de ses résultats (PDF, 624 Ko)

Découvrez le communiqué de presse sur les lauréats (PDF, 76 Ko)

Mise en ligne le 4/01/2016